" NOTRE-DAME DU JOUG "

 

 

Le mouvement Notre-Dame du Joug [1] propose d'unir dans une cordée de prière des personnes mariées religieusement,

-                  soit en difficulté, séparées ou divorcées,

-                  soit soucieuses de s'engager au côté de personnes en détresse conjugale,

souhaitant qu'on prie pour elles et acceptant de prier pour les autres.

 

Pour chaque personne inscrite, l'engagement consiste en deux temps successifs :

 

1er temps
 

Une neuvaine (neuf jours) avec :

  • le chapelet quotidien aux intentions d'un couple confié dans l'anonymat,
  • une Messe aux intentions de son propre couple.

 

2d temps 
          

Un engagement à prier une fois par semaine (ou par jour) aux intentions des membres du mouvement "Notre-Dame du Joug", et ceci quelle que soit l'évolution de sa propre vie conjugale.

 

On peut également s'engager au nom d'un autre couple que l'on désire plus particulièrement confier et porter ; par exemple, des parents peuvent s'engager pour le couple d'un de leurs enfants, un frère pour le couple de sa soeur, une marraine pour son filleul etc.
 

Toute personne qui s'inscrit a aussitôt son couple confié à la prière d'un autre, par une neuvaine.

 

N.B. Cette démarche, spirituelle, vient en complément des démarches de conseil conjugal, thérapie etc. sans vouloir s'y substituer.
 


[1] Joug ne s'entend pas dans le sens de fardeau, mais au contraire dans celui d'aide pour joindre les efforts et tirer ensemble dans la même direction. Ce qui a donné "conjugal"