VOS QUESTIONS... NOS REPONSES.

 
 
Pourquoi s'engager ?
- La prière est toujours un combat. S'engager nous aide à être fidèles. Nous savons pouvoir compter sur la prière des membres de "Notre-Dame du Joug" au cœur de notre épreuve, comme ils peuvent compter sur la nôtre, et ceci que notre situation personnelle s'améliore ou non, dans une solidarité que le temps n'efface pas. Avec la conscience que nous restons fragiles et que rien n'est gagné une fois pour toutes.
 
La situation de mon couple va-t-elle s'améliorer si je m'engage à "Notre-Dame du Joug" ?
- Cet engagement n'est en rien un acte magique ! Et il va bien évidemment déplaire au Diviseur de vous voir oeuvrer pour la réconciliation au sein de votre couple. Ce qui est sûr, c'est que d'une part cet engagement permettra à votre cœur d'être dans les meilleures dispositions possibles pour laisser agir le Seigneur au sein de votre couple, d'autre part vous bénéficierez de la puissance d'intercession des autres membres de la chaîne. Nous recevons ainsi de beaux témoignages de réconciliation, de retrouvailles etc. dont nous rendons grâce au Seigneur. Il nous arrive aussi, ne le cachons pas, des témoignages de personnes souffrant que rien n'ait changé ou même que la situation ait empiré, en tout cas pour le moment et à vue humaine. Avec eux et pour eux, nous continuons de prier avec ferveur, dans l'espérance, confiants dans le Dieu de toute fidélité qui tient toujours ses promesses.
 
Si je m'inscris dans le mouvement  "Notre-Dame du Joug", combien de fois serai-je sollicité ?
- Une seule fois ! Dans un délai variant, jusqu'ici, de deux jours à deux mois, vous serez sollicités après votre inscription pour porter à votre tour un couple en difficulté, par la prière du chapelet "Notre-Dame du Joug" pendant neuf jours.
Il ne vous sera jamais demandé de renouveler cette neuvaine.

Dois-je dire à mon époux(se) que je m'inscris dans le mouvement "Notre-Dame du Joug" ou qu'un couple va prier pour nous pendant neuf jours ?
- Cela dépend. En fait, vous seul(e), dans la prière, pouvez savoir si cela peut aider votre conjoint(e), selon la situation. Dans certains cas, cela peut toucher effectivement son cœur, dans d'autres l'agacer… Tout est question de discernement. Sachez que notre prière et celle de communautés religieuses vous portent aussi dans les décisions que vous devez prendre, afin que l'Esprit Saint vous éclaire.

Quelle est la différence entre le fait de dire la neuvaine pour son couple et le fait de faire dire une neuvaine par un autre couple en difficulté ?
- En fait, nous puisons dans le trésor de la communion des saints. Prier pour son couple, c'est beau (nous vous encourageons d'ailleurs vivement à prier le chapelet en couple). Prier les uns pour les autres, c'est très beau. S'il était évident pour nous de faire dire une messe pour notre propre couple, nous avons vite compris que faire dire la neuvaine par un autre couple était une belle démarche de foi, d'espérance et de charité, et que constituer de la sorte une cordée de prière, chacun priant pour le suivant, pouvait porter de plus grands fruits. C'est aussi une manière d'offrir nos souffrances pour un autre couple en difficulté, avec l'assurance que cette souffrance n'est ainsi pas inutile et stérile, car tout ce qui est offert est béni et fécond.
 
Comment peut-on s'inscrire pour un autre couple ?
- Très simplement. Vous vous inscrivez vous-même(s), en offrant par avance les fruits de cette inscription pour le couple (enfants, famille, amis….) que vous souhaitez ainsi représenter. Fruits qui ne manqueront pas de toucher aussi votre propre couple, comme nous avons pu le constater plusieurs fois.
 
L'indication de l'engagement "quelle que soit l'évolution de votre vie conjugale" ne donne-t-elle pas une incertitude à l'exaucement de la prière alors qu'il nous faut croire comme si nous avions déjà obtenu ce que nous demandons ?
 - Vous avez raison, nous crions vers le Seigneur dans la foi et l'espérance, sûrs qu'Il nous exaucera.
Et justement, l'indication mentionnée veut parler de la situation où l'on est exaucé, où le couple va mieux... tellement mieux qu'il peut être tenté d'oublier la prière d'engagement à "Notre-Dame du Joug" faite dans un moment de difficulté que l'on préfère peut-être oublier désormais.
Ceci dit, la situation inverse existe aussi : une personne peut ne pas être exaucée (du moins en apparence) comme elle le souhaiterait, et cela arrive bien sûr, car il y va de deux libertés que Dieu respecte l'une et l'autre. Cela peut la décourager sur le long terme, lui faire penser "A quoi bon ?" et la tenter de ne pas tenir son engagement. Or c'est justement la fidélité dans cet engagement qui portera des fruits, tôt ou tard.
 Voilà les deux sens de l'indication donnée : un appel à dépasser la situation de son propre couple en respectant son engagement dans le mouvement où nous sommes solidaires les uns des autres dans la communion des saints.

 Comment pouvons-nous aider le mouvement "Notre-Dame du Joug" ?
- En priant avec nous pour toutes les personnes inscrites et toutes celles qui confient des intentions sur le site ou à l'adresse e-mail.
- En nous faisant connaître auprès des mouvements familiaux, des paroisses, des media etc.

Pourquoi ne pas avoir toujours dans votre poche ou votre sac un
dépliant du mouvement ?

Êtes-vous un mouvement d'Église ?
- Le mouvement "Notre-Dame du Joug" a d'abord été présenté à des prêtres et à des couples en lien avec des couples en difficulté. Après avoir pris en compte leurs remarques et critiques, nous avons présenté "Notre-Dame du Joug" à notre évêque en lui demandant de bien vouloir valider les prières. Il nous a encouragés à rester en lien avec le service "Famille" de notre diocèse. Nous acceptons de lui et de ce service toute décision et remarque dans l'obéissance et l'humilité.

Quels sont vos liens avec un mouvement comme, par exemple, la Communion Notre-Dame de l'Alliance ?
- Nous avons, providentiellement, des liens de fraternité et nous en rendons grâce. La Communion Notre-Dame de l'Alliance soutient comme nous la beauté et la permanence du sacrement de mariage, dans la fidélité.
Le mouvement "Notre-Dame du Joug", en complémentarité, propose un soutien aux couples en difficulté, en crise, en détresse, et cela avant même toute séparation ou divorce. Un travail de prévention, en quelque sorte.

Nous sommes en lien aussi avec d'autres beaux mouvements comme Cana-Espérance, Retrouvailles...
Et nous sommes toujours heureux de présenter, dans notre rubrique "
rencontres, retraites" les propositions faites par l'un ou l'autre mouvement.